Les beautés tropicales

plante-tropicale-originaleAvec leurs formes exotiques, leurs flamboyantes couleurs qui rappellent la jungle et dotées d’une force naturelle latente, les trois plantes de ce mois-ci apportent une touche d’aventure dans votre salon !

Club Tropicana

Avec les vacances qui approchent, ces plantes tropicales sont un avant-gout des paysages ensoleillés bientôt à votre portée. Si vous leur prodiguez les bons soins, vous pourrez les voir fleurir et profiter d’elles tout l’été. Ces trois beautés ont en commun leur couleur remarquable, qui varie du rouge rosé doux et flamboyant au tons jaune, orange et rose. Les nuances de leurs feuillages respectifs sont aussi incroyables : du vert foncé et ondulé aux frisettes et lances fières. Et oui! Les spécimens les plus spectaculaires du sud de l’équateur sont tranquillement installés chez vous.

Plus=plus

Le feuillage particulier et les fleurs extraordinaires des Médinillas, des Gloriosas ( dit aussi « lis grimpant » ou « lis glorieux »)  et des Anigozanthos ( appelé aussi « pattes de kangourou ») s’avèrent être un véritable concentré de stimuli visuels. Il colle bien d’ailleurs au retour du style Memphis des années 1980, composé de motifs géométriques et de pièces de puzzles fantaisistes, et au flux continu actuel de mises à jour en ligne qui demande d’être en permanence connecté à tout. Ces plantes d’intérieur fournissent une impulsion énergique et créative à un environnement déjà en perpétuel changement. Parfois plus c’est vraiment plus.

plante-tropicale

Le magnifique Medinilla Medinilla

Au milieu des feuilles élégamment ondulées, se dressent des tiges quadrangulaire qui portent de grandes cloches roses. Quand elles s’ouvrent, on y aperçoit un petit groupe de fleurs roses. Il faut dire qu’il y a toujours quelque chose à admirer chez le Medinilla. Cette plante majestueuse préfère une pièce lumineuse sans rayons directs du soleil et se chargera même de vous exprimer ses sentiments : si ses feuilles et ses bourgeons sont sombres ou noirs c’est que le terreau est trop humide et/ou l’endroit trop sombre. Des feuilles et des bourgeons légèrement tombants nécessitent un supplément d’eau. Si vous agissez à temps, vous aurez une fantastique plante d’intérieur qui fleurira de 3 à 5 mois.

  • A l’état naturel, le Medinilla pousse en Asie du Sud-Est, dans le Pacifique et l’Afrique tropicale.
  • La plante est connue depuis le milieu du 19e siècle quand elle a été découverte par le collectionneur anglais J.H Veitch
  • Dans les Philippines, le Medinilla est le symbole de Lakapati, la sympathique déesse de la fertilité qui apparaît de manières différentes tout comme le Medinilla.
  • Rob Herwig, l’auteur majeur dans le domaine des plantes dit du medinilla qu’il est la Rolls-Royce des plantes d’intérieur de par son caractère atypique.
  • Installez cette superbe plante dans un endroit approprié car ses fleurs pendent parfois très bas, la Medinilla a donc besoin d’être exposée en hauteur.

La fascinante Gloriosa

gloriosaLa Gloriosa est une longue plante grimpante verte et diaphane pourvue de frisettes qui peut atteindre une hauteur de deux mètres en milieu naturel. Ses fleurs extraordinaires vont du rouge foncé au rose éclatant en passant par le jaune orangé safran. Ses longues étamines situées à l’horizontale des pétales semblent flotter. La Gloriosa n’est pas seulement incroyable à admirer mais en tant que plante grimpante à souche tubéreuse semblable au lis, elle s’avère aussi une curiosité botanique. C’est une plante tropicale qui apprécie le soleil du matin et dont l’eau doit pouvoir s’écouler facilement car un terreau humide affecterait ses tubercules. Choisissez donc un grand pot dans lequel elle sera cultivée et soumise à une température supérieure à 16°C.

  • La plante vient des zones tempérées d’Afrique et de l’ouest de l’Asie.
  • Huit semaines après sa floraison, laissez la terre s’assécher complètement. La plante fanera mais produira de nouveaux tubercules. Laissez-les hiverner dans un local frais et sec. Déterrez les nouveaux bulbes en avril et replantez-les délicatement. Une nouvelle et magnifique Gloriosa naîtra.
  • La Gloriosa symbolise bien évidemment la gloire et l’honneur
  • Le surnom de la plante, « lis glorieux » est un dérivé des fabuleuses fleurs. L’autre surnom – lis grimpant- est inspiré par les vrilles crochues qui s’enroulent aisément autour de tout et n’importe quoi.
  • C’est la fleur nationale du Zimbabwe où elle est protégée et appelée lis de feu : on dit que toute vie tire son origine de celle-ci.

D’insolites AnigozanthosAnigozanthos

Ramifiées, les tiges sans feuilles grandissent à partir d’une rosette de feuilles vertes étroites et pointues. Dans son milieu naturel, elles peuvent atteindre deux mètres de hauteur mais les anigozanthos d’intérieur ont bien entendu une taille beaucoup plus gérable. La partie supérieure de la tige est composée d’étranges tubes rouges, jaunes, oranges et roses. Il n’y en a pas deux pareils ! Les tubes sont couverts d’un manteau de poils semblables à du velours. Chaque tube contient une fleur comme un éventail avec six pétales en haut de chaque cylindre : c’est insolite, décoratif et aussi ancien que le Temps du Rêve Aborigène. Etant une plante issue du désert, l’anigozanthos se plait en situation chaude et ensoleillée et dans un terreau humide mais qu’il est conseillé de laisser sécher de temps à autre car il vaut mieux l’arroser trop peu qu’excessivement.

  • Les Anigozanthos ou pattes de kangourou sont originaires d’Australie; leurs fleurs ressemblent aux pattes avant des marsupiaux. La variété rouge et verte est l’emblème florale de l’Australie Occidentale.
  • Le nom Anigozanthos vient du grec ‘anises’ qui signifie inégal et ‘anthos’ qui désigne la fleur.
  • La forme de la plante détermine ce qu’elle symbolise, à savoir l’individualité et son caractère unique.
  • Douze espèces et cinquante variétés de pattes de kangourou ont été identifiées depuis 1792.

A très vite,

Elise

Source : OHF