En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies. Vous pouvez à tout moment refuser ces cookies. Pour en savoir plus, cliquez ici. Cacher

Comment entretenir une orchidée ?

Peu importe l’endroit où vous placerez votre orchidée, elles embelliront toujours notre environnement. Pour conserver toute leur beauté, il est nécessaire d’en prendre soin et de bien les entretenir or, nombre de propriétaires ne savent pas comment s’y prendre. Nous vous proposons dans l’article qui va suivre de découvrir les différentes méthodes d’entretiens des orchidées.

Les nuances à saisir au préalable

Avant de se lancer dans l’entretien de vos orchidées, il faut noter deux points importants :

  • Il existe plusieurs espèces d’orchidées ;
  • Les mesures d’entretien peuvent varier d’une espèce à une autre.

Une distinction est faite entre deux familles d’orchidées : les orchidées dites « terrestres » et les orchidées dites « épiphytes ». Les orchidées qualifiées de terrestres poussent dans des sols particulièrement humides. Et cette humidité est une condition sine qua non à leur développement.

Les orchidées épiphytes, quant à elles, poussent essentiellement sur les branches appartenant à d’autres plantes ou encore sur des arbres. Elles se caractérisent par la présence de racines aériennes. Pour qu’elles puissent bien pousser, elles ont besoin d’être dans un milieu bien aéré.

L’arrosage de l’orchidée

L’erreur qui est le plus souvent commise est d’arroser constamment l’orchidée parce qu’on se dit qu’elle vient des contrées tropicales et que par conséquent elle a besoin de beaucoup d’eau. Au contraire, les orchidées ne survivent pas à un excès d’arrosage. Il leur faut le bon dosage.

Premièrement, l’arrosage va dépendre du type d’orchidée. Ensuite, il faut prendre en compte la saison dans laquelle on se trouve. Le troisième point concerne la présence ou pas de fleurs. Arroser ses orchidées au minimum tous les 5 jours est un bon compromis. Selon l’espèce, cette fréquence peut varier : on peut par exemple se retrouver à arroser une fois tous les dix jours.

Pendant l’arrosage, les feuilles de l’orchidée ne doivent pas être mouillées. Dans le cas où cela arrive, il faudra penser à les sécher à l’aide d’un tissu doux. Et enfin, dans le pot de votre orchidée, il ne doit pas y avoir d’eau stagnante. Cela risque de faire mourir votre orchidée un peu plut tôt que prévu.

Température ambiante et orchidée

La température de la pièce et les courants d’air sont des paramètres à ne pas négliger. Quand on prend par exemple le cas des orchidées terrestres, elles ne sont guère favorables aux courants d’air, mais doivent tout de même être placées dans un espace assez aéré. Par contre, la présence d’une humidité constante est un facteur positif pour leur développement.

Au niveau de la température, les chiffres vont varier selon les types d’orchidées. Prenons le cas de deux orchidées terrestres :

  • Les paphiopedilum tolèrent des températures entre 20 et 24 °C lorsque les feuilles sont présentes ;
  • Les cymbidiums préfèrent des températures allant de 10 à 18 ° C.

 

Intéressons-nous à présent à certaines orchidées épiphytes :

  • La phalaenopsis doit être placée dans un emplacement éclairé, mais pas sous le soleil, ni à proximité des courants d’air. La température de la pièce doit être d’au moins 15 °C.
  • En ce qui concerne l’espèce dendrobium, la température doit être autour des 18 °C et l’emplacement doit être éclairé. Les rayons du soleil sont à éviter.

Floraison d’une orchidée

Après quelques semaines d’une superbe floraison, votre orchidée n’a plus de fleur. Cela est normal et il faudra vous montrer patient avant la nouvelle floraison. Cela peut prendre parfois jusqu’à deux mois à condition de suivre ces quelques règles :

  • Penser à couper la tige de l’orchidée dont les fleurs ont fané. Si c’est la première floraison, coupez la tige au-dessus du 2ème S’il s’agit de la deuxième floraison, il sera alors nécessaire de couper la tige au ras.
  • Il est important de répéter cette procédure à chaque fois que les fleurs de votre orchidée ont fanées.

Comment se fait le rempotage de l’orchidée ?

Le rempotage consiste à changer le pot de votre orchidée afin que ses racines puissent mieux se développer. Même si votre orchidée se porte bien, tôt ou tard viendra le moment où le rempotage devra être effectué, car cela aidera le renouvellement des racines. Encore une fois, ce paramètre varie selon les espèces d’orchidées, mais retenez que le rempotage se fait après la floraison. En général, il est conseillé de procéder au rempotage après deux ans voire après trois ans.

La première étape pour un bon rempotage est le choix du nouveau pot. Celui-ci doit prendre en compte la taille de l’orchidée. Le pot ne doit être ni trop grand, ni trop petit. L’astuce est d’opter pour un pot un chouia plus grand que le précédent et de choisir le substrat « terreau ».

Ensuite, il faut bien effectuer le rempotage. Voici quelques conseils pour le mener à bien :

  • L’orchidée doit être retirée délicatement de son ancien pot.
  • Les racines doivent être nettoyées avec soin. Le mieux est d’utiliser une lame désinfectée (de rasoir).
  • Les fleurs fanées doivent être enlevées. Faites-en de même pour les tiges abîmées.
  • Se saisir du substrat et remplir le nouveau pot à moitié.
  • Mettre l’orchidée tout juste au centre et remplir l’espace restant du pot avec le substrat.
  • Attendre au moins 4 jours avant d’arroser.

En conclusion

En définitive, plusieurs choses sont à retenir. Les orchidées sont si fragiles que leur entretien n’est nullement à négliger. Étant donné que cet entretien varie selon l’espèce, il est avisé de savoir quelles sont les mesures à adopter concernant le type d’orchidée que vous détenez. Rendez-vous sur le site de Monceau Fleurs pour découvrir notre sélection d’orchidées.


Monceau Fleurs a reçu la note de 4,5/5 sur 9 avis.