La livraison de votre bouquet en 24h dans toute la France.
t.project.antapx.front.menu

Comment choisir son sapin de Noël ?

Chaque année, Monceau fleurs vous propose les plus belles variétés de sapins pour célébrer Noël. Ils sont cultivés en France et en Belgique auprès de notre producteur soigneusement sélectionné pour son savoir-faire et son engagement dans la sauvegarde des forêts.

Une production responsable 

 Un label écoresponsable, le MPS

Le label MPS garantit que les horticulteurs s’engagent pour la protection de l’environnement en utilisant moins de pesticides et en bannissant tout produit considéré comme dangereux pour l’homme et pour l’environnement. Les économies d’énergie, le mode de gestion des déchets, les économies d’eau, les émissions de CO2 font également partie des standards du label.

Les pépinières

C’est ici que poussent les très jeunes sapins au coeur de pépinières familiales responsables. Durant 5 ans pour les plus petits sapins et jusqu’à 8 ans pour les sapins de taille classique.
Le geste Zéro perte : un sapin avec un défaut esthétique est retaillé pour pouvoir être coupé l’année d’après. Aucun sapin n’est donc recalé au grand casting de Noël.
La suite logique à tout ces engagements et ces efforts nous conduira à vous proposer d’ici deux ans une gamme de sapins bio au coeur de notre offre.

Quel sapin naturel pour mon intérieur ?

En 2019, il s’est vendu une grande majorité de nordmann (78,3 %) contre 18,6 % d’épiceas et 1,6 % d’autres variétés. Faisons le tour des variétés possibles et des conditionnements.

Les différents types de sapin

Le Nordmann

Originaire du Caucase, ce sapin prestigieux se caractérise par un feuillage vert foncé, brillant, et une forme régulière. Une fois coupé, il perd très peu ses aiguilles. Celles-ci sont en outre relativement souples et piquent peu.
Son seul souci ? Une odeur très discrète, loin de la bonne odeur de résineux qui flotte dans les intérieurs quand on opte pour un épicéa par exemple. La contre-proposition ? Opter pour une bougie d’intérieur parfumée… 

L’Epicéa

Il existe différentes sortes d’épicéa. L’épicea commun, Picea abies, est le plus connu. Facile à cultiver, il présente un rapport qualité-prix imbattable (un épicéa coûte en moyenne 21,8 euros contre 28,8 euros pour un nordmann) et est cultivé dans une grande partie de l’Europe.
Sa popularité est disputée par ses cousins américains l’Epicea du Colorado (bleuté) et d’Engelman (bleuté mais moins piquant) et la version d’Europe de l’Est, l’épicea de Serbie. Ce dernier présente un aspect bicolore et un port tombant très attrayants.
L’épicea commun se caractérise par son odeur délicate. Il a tendance en revanche à perdre ses aiguilles rapidement. Astuce, pour retarder leur chute, installez votre épicéa au dernier moment dans votre intérieur et évitez toute source de chaleur. 

Le Fraseri

Le sapin de Fraser est une star en Amérique du nord. Il cumule de nombreux avantages : une bonne odeur de résine, un port conique très caractéristique et surtout une robustesse à toute épreuve face aux décorations les plus lourdes. Un argument de poids lorsqu’on connaît l’amour des Américains pour les décos de noël chargées !
En France, le sapin de Fraser est l’arbre idéal pour les petits appartements. On aime son feuillage vert foncé présentant de jolis reflets argentés. Il perd très peu ses aiguilles et embaumera votre salon d’un parfum citronné.

Le Nobilis

A tout seigneur tout honneur, nous finissons ce tour de table par « le sapin noble ». On apprécie particulièrement sa couleur bleu argenté, son port naturel et son parfum boisé. Il sèche mais ne perd pas ses aiguilles. Malheureusement, et contrairement à son cousin l’épicéa, il prend son temps pour pousser et est relativement délicat, ce qui le rend plus cher à l’achat. Mais quel bel arbre !

La présentation de nos sapins 

Les Français apprécient les sapins de taille moyenne (entre 1 m et 1,5 m) et privilégient les arbres coupés, mais cette tendance tend aussi à évoluer. Plus petits appartement et conviction écologique les amènent à considérer d’autres packagings.

Le sapin coupé

Il s’agit de la présentation classique du sapin : généralement emballé dans un filet, le tronc est coupé à ras des racines. Il peut ensuite être déplacé facilement. Le sapin coupé nécessite d’être placé sur un système de fixation adapté : support à vis, bûche coupée ou encore croisillons.
Le sapin de noël est le candidat idéal pour le recyclage : broyage ou mise en valeur des branches, tout lui va. 

Le sapin en pot

Les pépinières arrachent doucement les sapins et les replantent en pot. Si la possibilité de reprise en pleine terre n’est pas forcément assurée, la durée de vie de votre sapin est de toute façon rallongée. Autre argument, les aiguilles de sapin restent plus longtemps en place.
Ce conditionnement est idéal également pour les petits sujets : le pot se posera aisément sur une table ou sur un tapis sans crainte d’abîmer le bois ou de salir le tissu. Vous pourrez ensuite masquer le contenant soit avec un joli cache-pot, soit avec un plaid (voir nos idées de décoration de sapin.

Le sapin en conteneur ou en motte

Dans cette configuration, le sapin est cultivé directement dans son pot, appelé conteneur ou tontine, ou déplanté en motte. Ce conditionnement digne des jardineries préserve totalement le système racinaire et est adapté aux personnes souhaitant replanter plus tard leur sapin. Prenez garde cependant, un sapin de noël adulte peut atteindre 20 mètres de haut et ne sera donc pas adapté aux jardins citadins …