Votre bouquet en 4H à Paris et 24H partout en France !
t.project.antapx.front.menu

Zamioculcas, le robuste !

D’un aspect vert lustré, géométrique et aussi indestructible que cool, vous avez toutes les chances de retrouver à votre retour de vacances un Zamioculcas aussi beau que lorsque vous l’avez quitté.

 Une force de la nature 

Le Zamioculcas est une plante de caractère dont les feuilles robustes sont remarquablement coriaces. Elles poussent sur les branches de manière telle qu’on dirait des plume stylisées. Cette plante d’intérieur très résistante est un ajout utile à la tendance dans laquelle une nouvelle utilité est donnée aux pièces traditionnelles et où l’intérieur et l’extérieur fusionnent en douceur. Certaines plantes peuvent ajouter à cette aliénation avec leurs formes surprenantes et un peu troublantes. Le Zamioculcas est une plante incroyable qui semble sortie tout droit d’une imprimante 3D telle l’extension d’une obscure mais intéressante succulente. Et pourtant, toute cette force et cette personnalité sont Made in Nature. 

Une forme de fleurs extraordinaire  

Le beau feuillage vert foncé et la structure régulière des Zamioculcas sont un point de quiétude au milieu des fameux motifs géométriques et monochromes. L’effet peut être renforcé en créant de l’espace rien que pour lui : installez la plante en hauteur sur un banc ou sur un tabouret rétro pour un rendu plus sympathique. Les matériaux qui s’associent bien à cette plante sont lisses et fonctionnels tel que le métal, le plastique et le bois verni. L’apparence stoïque du Zamioculcas donne au cadre presque psychédélique l’air d’un environnement organisé et sous contrôle : une métaphore appropriée de notre vie moderne. Le Zamioculcas peut aisément passer pour une plante d’extérieur, ce qui le rend aussi agréablement déroutant.

Une plante peu exigente 

Le Zamioculcas est l’une des plantes d’appartement les moins exigeantes : il est pratiquement impossible à tuer! Posé dans un endroit lumineux ou sombre, il peut s’en sortir même si vous ne l’arrosez que de temps en temps. La plante stocke des nutriments et de l’eau dans ses tiges et son bulbe, ce qui lui permet de subsister avec ces réserves pendant plusieurs semaines. Il y a seulement deux choses auxquelles le Zamioculcas – qui est une plante d’Afrique, à l’origine – ne peut pas faire face : le froid et un excès d’eau continu au niveau de ses racines. Si vous voulez que votre plante se développe convenablement, n’hésitez pas en temps voulu à la rempoter dans un pot plus important et l’installer dans un endroit plutôt lumineux.

Bons baisers de zanzibar

Bien que le Zamioculcas soit connu depuis 1892, il est devenu une plante d’appartement populaire seulement au cours des quinze dernières années. Son habitat naturel se trouve dans les plaines rocheuses ou au pied des hautes terres d’Afrique de l’est. A l’état sauvage, le Zamioculcas s’épanouit dans des pays tel que le Kenya, le Zimbabwe, la Tanzanie et le Malawi, et se trouve être l’une des perles de la nature de Zanzibar.
Il est difficile de retracer la signification du nom Zamioculcas. Qolqas est un ancien nom pour une autre espèce, le Colocasia. L’espèce Zamiifolia a des feuilles qui ressemblent aux celles du Zamia. Et les feuilles à plumes sont caractéristiques des deux plantes. Le nom a probablement été formé en combinant les deux.
Le Zamioculcas est un compagnon stoïque : il ne se fane pas, ne pousse pas trop vite et incarne la stabilité. Grâce à ses caractéristiques zen, il revêt un intérêt pratique pour la méditation.
La plante est maintenant réputée grâce aux producteurs hollandais qui ont relevé le défi de le cultiver en 1996.
En dépit de ses tiges épaisses, le Zamioculcas reste une plante herbacée. Sa force ne vient pas tant du bois qui devient plus épais et plus lourd que des veines qui stockent l’eau et les nutriments.
A très bientôt,