En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies. Vous pouvez à tout moment refuser ces cookies. Pour en savoir plus, cliquez ici. Cacher

Les différentes variétés d'orchidées

Les orchidées sont de magnifiques plantes tropicales qui peuvent prendre différentes, formes, tailles et couleurs. Bien qu’à premier abord elles semblent toutes se ressembler, en réalité il en existe plusieurs variétés. On dénombre entre 25 000 et 26 000 variétés différentes. Chaque variété a ses caractéristiques et ses spécificités. Connaître ces différents points peut s’avérer être un atout intéressant lors de l’achat d’une orchidée. Découvrons ensemble dans cet article les différentes variétés d’orchidées.

Les grandes familles d’orchidées

Avant de connaître les différentes variétés, il convient de s’intéresser d’abord aux grandes familles d’orchidées. Une distinction est notamment faite entre deux groupes :

• Les orchidées tropicales ;
• Les orchidées équatoriales.

Au sein de ces deux grandes familles, il existe plusieurs espèces d’orchidées. Ainsi, une autre distinction peut être opérée à partir de ces variétés : on distingue alors trois principaux types d’orchidées. Cette distinction prend en compte comme principal critère la façon avec laquelle l’orchidée pousse lorsqu’elle se trouve dans un habitat naturel. On distingue alors :

• Les orchidées lithophytes ;
• Les orchidées saprophytes ;
• Les orchidées épiphytes.

Les différences notoires entre les familles d’orchidées

Les orchidées lithophytes sont celles qui poussent sur les roches (plus précisément sur leurs parois mousseuses). Cela leur permet de se nourrir d’éléments naturels. Les orchidées saprophytes se développent quant à elles sur des arbustes ou des arbres déjà morts. Elles se nourrissent alors du bois en état de décomposition. Enfin, les orchidées épiphytes poussent sur les arbres.

Zoom sur les orchidées tropicales

Nous allons principalement nous intéresser :
• Au Dendrobium ;
• Au Cambria ;
• Au Miltonia ;
• Et à l’Oncydium.

L’orchidée Dendrobium

Cette orchidée trouve son origine en Asie, mais aussi sur le continent australien. En pleine flore, il existe différentes variétés d’orchidées Dendrobium et c’est pour cela qu’il est difficile de les cultiver, car chaque variété de Dendrobium demande un traitement spécifique. Les Dendrobium qui sont actuellement vendus en pot sont le résultat de plusieurs croisements. Sans ça, elles n’auraient pas survécu dans nos intérieurs.
Pour faire pousser une orchidée Dendrobium il est important d’avoir un apport suffisant en lumière, et de l’arroser régulièrement. Le rempotage doit se faire après trois années d’entretien et le substrat se doit d’être drainant.

L’orchidée Cambria

Le Cambria est l’une des variété d’orchidées les plus réputées et fait également partie de celles qui sont le plus commercialisées. Son succès commercial s’explique par deux faits :
• Il est vraiment facile de s’en occuper ;
• Elle donne des fleurs toute l’année.
Le Cambria trouve son origine à haute altitude, dans les montagnes de l’Amérique du Sud. Lorsqu’on veut faire pousser cette espèce d’orchidée chez soi, il est impératif de lui procurer assez de lumière tout en évitant soigneusement de l’exposer aux rayons solaires. L’arrosage du Cambria doit se faire au minimum tous les 8 jours. Il faut également garder un œil sur son substrat afin qu’il ne soit pas complètement détrempé. Une légère humidité doit également être toujours présente.

L’orchidée Miltonia

À la différence du Cambria, l’orchidée Miltonia est originaire des contrées de l’Amérique Centrale. Ses principaux points forts sont ses couleurs vives et la diversité de ses formes. Cela fait d’elle l’une des orchidées les plus décoratives qui soient. On va distinguer deux types de Miltonia : celles qui poussent dans un environnement naturel et celles qui sont commercialisées en pot.
Les Miltonia naturelles poussent sur les branches d’autres plantes. Elles y trouvent l’apport nutritif dont elles ont besoin pour leur croissance. En ce qui concerne les Miltonia en pot, leur entretien se doit d’être fait de manière rigoureuse. D’ailleurs, le rempotage des Miltonia, à la différence de celui des autres variétés d’orchidées, se fait à une fréquence beaucoup plus régulière.
Si vous désirez que le Miltonia pousse à l’intérieur de votre maison, vous allez devoir le mettre à un emplacement où il recevra assez de lumière. L’orchidée Miltonia se distingue aussi par la résistance qu’il affiche. Du côté de la température, l’idéal est qu’il soit dans un environnement qui ne descend pas en deçà des 15 °C. Et enfin, ses racines doivent être humides en permanence. Par contre, il n’est pas nécessaire de l’arroser régulièrement.

L’orchidée Oncydium

Encore nommée « la princesse qui danse », l’orchidée Oncydium est originaire de l’Amérique Subtentrionnale. Contrairement à bon nombre d’espèces d’orchidées, le besoin de lumière et de chaleur de l’Oncydium est tel qu’il a besoin d’être placé sous le soleil pendant un certain temps. Mais il faut veiller à ce que ses fleurs ne brulent pas sous l’effet de l’exposition.
Pendant sa période de floraison, l’Oncydium requiert un arrosage fréquent et conséquent. Une fois ces périodes passées, la fréquence des arrosages doit diminuer. Sinon faute de quoi, il peut mourir.

Zoom sur les orchidées équatoriales

Nous allons nous attarder sur :
• Le Phalaenopsis ;
• Et le Paphiopedilum.

L’orchidée Phalaenopsis

Il s’agit sans aucun doute de la « Star » actuelle des variétés d’orchidées. Le Phalaenopsis est la variété d’orchidée la plus répandue, mais aussi la plus vendue. Du côté de l’esthétisme, c’est la variété qui offre le plus de choix, car elle existe en plusieurs couleurs. Son succès vient aussi de la facilité avec laquelle elle s’entretient.
L’orchidée Phalaenopsis est originaire des Phillipines, mais on le trouve également en Indonésie. Pour se protéger des fortes chaleurs qui sont caractéristiques de ces pays, l’orchidée Phalarnopsis pousse sur des branches qui ne sont pas exposées aux rayons solaires. Par ailleurs, ses besoins en luminosité s’avèrent tout de même importants. L’idéal est donc de le placer à un endroit où il y a de la lumière sans être atteint par les rayons du soleil.
Contrairement à plusieurs autres variétés d’orchidées, ses fleurs s’orientent en direction du sol. Cela permet d’offrir un ruissellement permanent à ses racines.
L’arrosage de l’orchidée Phalaenopsis doit se faire sur un intervalle d’une dizaine de jours. Il y a deux techniques pour bien l’arroser :
• Soit on mouille rapidement le pot ;
• Soit on se contente d’arroser le substrat supérieur.

Le Phalaenopsis a des besoins spécifiques en température. Le jour, un intervalle de 20 à 30 ° degrés lui suffit. Mais la nuit, cet intervalle se modifie : de 15 à 25 ° degrés.

L’orchidée Paphiopedilum

Il est encore connu sous l’appellation de « sabot de Vénus ». Il se distingue des autres espèces d’orchidées de par sa haute tolérance à l’eau. En effet, pour son développement, il est important que son substrat soit constamment un peu humide. Néanmoins, il ne faut ni trop l’arroser, ni trop peu. Concernant la température, le sabot de Vénus se plait dans un intervalle allant de 20 à 25 ° degrés. La nuit, cependant, il faut un écart de température d’au moins 7 degrés.

Notre sélection d’orchidées

orchidée balnche à deux tiges monceau fleurs

orchidee wild rose monceau fleurs

orchidée cascade blanche monceau fleurs

En Conclusion

En conclusion, on retiendra qu’il existe une grande variété d’espèces d’orchidées. Étant donné qu’elles sont assez délicates, connaître les spécificités de l’espèce qui se trouve dans une de vos pièces va vous permettre de mieux l’entretenir.


Monceau Fleurs a reçu la note de 4,5/5 sur 9 avis.